Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

SM1: 1 pas en avant, 1 pas en arrière.

07 avril 2019

Choc au sommet ce week-end opposant Roissy leader de prénationale, contre son dauphin le PUC.

Gros enjeu donc d'autant plus que le vainqueur prendra une belle option pour la montée.

Le match commence et les équipes restent au coude à coude avec toutefois un Roissy aux commandes poussé par son pu lic venu nombreux.

On sent toutefois une grosse différence au niveau des intentions, avec un Roissy très présent sur l'engagement physique et un PUC doux beaucoup trop doux pour perturber un minimum nos hôtes d'un soir.

C'est pourtant le PUC qui ouvre le compteur des exclusions malgré quelques coups au visage reçus ("sûrement" involontaires).

Ce sera le début du naufrage du PUC en première période, avec comme problème principal un  repli défensif complètement désolidarisé, qui durera malheureusement toute la 1ére période... la frustration est palpable et gangrene les autres secteur de jeu. Roissy n'a plus qu'à rendre les bras et se servir...

Cest donc logiquement que les équipes se séparent à la pause avec un Roissy installé sur un coussin bien trop confortable de 8 buts (21-13)... oui oui 21 buts encaissés en 1 mi-temps, pour une moyenne de 26 buts par match encaissés habituellement.

Les mots devront être forts et la prise de conscience rapide pendant la pause...

La seconde période débute et... les regrets seront grands à la fin du match, les joueurs de PUC  se montreront solidaires, conquérants mais les efforts fournis sont grands et 30 minutes c'est long, ou peut etre cette pas assez justement.

Le PUC étouffera Roissy à tous les niveaux et reviendra dangereusement sur Roissy, un petit temps faible de nos joueurs fera respirer un peu Roissy avant que le PUC remette un coup de fouet en fin de match.

Score final 31-28 et un très beau 10-15 en seconde de mi-temps... d'un extrême à l'autre 21 buts contre 10 encaissés...

Les mots du coach:

"Il y a de quoi avoir des regrets... dans ce genre de match il faut répondre présent d'un bout à l'autre, malheureusement on est aux abonnés absents toute la première période.

En seconde on montre un visage différent,mais l'effort et le rythme à tenir pour revenir est énorme, surtout que l'on a vraiment pas usé l'adversaire en première, loin de là, on a limite joué pour lui...

Il faut qu'on apprenne à garder un niveau de concentration et d'implication à hauteur du potentiel de cette équipe, et repondre collectivement aux périodes de disettes que toutes les équipes peuvent rencontrer dans un match.

Quoi qu'il en soit nous sommes encore debout et il faudra être fort jusqu'au bout."

Messieurs le mot d'ordre  maintenant, ne rien regretter et surtout GAGNER!!!